Skip to Content

GeoRezo

Syndiquer le contenu GeoRezo.net
GeoRezo.net, le Portail de la Géomatique et des SIG (Systèmes d'Information Géographique)
Mis à jour : il y a 32 min 54 sec

[FME] Re: Insufficient memory

mer 02-12-2015
Nombre de message(s) précédent(s) : 5

Salut,

Un problème de ram ?

Perso j'ai 32 go de ram et j'ai déjà eu des workbench qui exploitaient bien plus de 10 go de ram

Catégories: Sites Francophones

[Données] Re: Données bathymétriques gratuites

mer 02-12-2015
Nombre de message(s) précédent(s) : 5

Il y a les données du projet HYDRORUN que tu peux trouver sur le portail Sextant
http://sextant.ifremer.fr/fr/

Nina

Catégories: Sites Francophones

[Géo'BD] Re: PostGis 2 : convertir table geometry en table raster

mer 02-12-2015
Nombre de message(s) précédent(s) : 26

Finalement voici la requête que j'ai lancée :

Code:DROP TABLE IF EXISTS lucie.compil; CREATE TABLE lucie.compil AS SELECT CASE WHEN a.valeur>0 THEN a.rast ELSE b.rast END as rast FROM lucie.essai as a join lucie.raster_final as b on st_intersects(a.rast,b.rast);

Malheureusement je n'arrive toujours pas à l'ouvrir dans QGis (2632 Ko).

J'ai essayé de lancer un ST_Tile sur ma couche compil, mais ça me donne une couche vide (0 lignes estimées, 0 Ko)...

Je bloque encore une fois... =p

Merci pour votre aide!!!

Bien cordialement,

Lucie D.

Catégories: Sites Francophones

[Job] [AUTO-ENTREPRENEUR] MAJ cartographique - Bretagne/Pays de la Loire

mer 02-12-2015

Mission :

Le service cartographie de la Société TomTom recherche des collaborateurs géomaticiens afin de mettre à jour divers éléments dans sa base de données.

A l’aide de fichiers de suivis et de données ArcGis/QGis, vous serez amenés à contacter par téléphone des communes ou à utiliser nos ressources internes afin de mettre à jour des listes extraites de notre base de données.

Des connaissances en SIG sont nécessaires, et un minimum de temps à consacrer à cette tâche chaque semaine est demandé car nous procédons à des intégrations hebdomadaires.

Caractéristiques requises :

- maitrise de ArcGis/QGis et Access
- bonne communication orale et téléphonique
- un minimum de temps est nécessaire pour rendre les listes dans un délai imparti (estimation 50/60h par mois et environ 10/15h par semaine).
- une expérience en tant qu’auto-entrepreneur est un atout

Poste à pourvoir à partir dès maintenant dans le cadre d’une collaboration de longue durée, uniquement pour un géomaticien résidant dans les régions Bretagne ou Pays de la Loire

Conditions d'Emploi :
   
- Travail à domicile
- Matériel : utilisation de son ordinateur et téléphone
- Logiciel : Access et ArcGis ou QGis
- Rémunération :prix par élément mis à jour à définir

Pour toute candidature merci d'envoyer vos demandes uniquement par mail à l'adresse suivante, avec l’intitulé « [AUTO-ENTREPRENEUR] MAJ cartographique BDD Routière»
baptiste.migeon AT tomtom.com

Catégories: Sites Francophones

[Job] [STAGE] Atlas interactif - La Plaine Saint-Denis (93)

mer 02-12-2015

Contexte
Née de la loi de bioéthique du 6 août 2004, l’Agence de la biomédecine est la seule agence en Europe rassemblant les domaines du prélèvement, de la greffe d’organe et de tissu, la procréation, l’embryologie et la génétique humaine. Sa proximité avec les équipes médicales et les malades lui permet de veiller au respect de la sécurité et de la qualité, de l'anticipation, de l'éthique et de la transparence. Par son expertise, l’Agence de la biomédecine est l’autorité de référence sur tous les aspects médicaux, scientifiques et éthiques relatifs à ces questions.

Depuis 2007, l’Agence a développé ses compétences en géographie de la santé et en géomatique. Elle s’est dotée en 2013 d’un serveur cartographique afin de permettre un retour d’information géographique aux professionnels de la santé et d’aider à la régulation des organes. L’Agence produit également des études sur l’offre de soins, par exemple en greffe, en assistance médicale à la procréation (AMP) ou encore en dialyse. Pour ces deux dernières thématiques, des atlas régionaux de l’offre de soins en dialyse et en AMP ont été mis en place. Ils offrent aux professionnels de la santé et aux décideurs des outils d’évaluation et d’aide à la décision sur leur territoire.

Un stagiaire de Licence 3 Pro, Master 1 ou Master 2 en géomatique est recherché afin d’aider à la mise en place d’un atlas interactif de l’offre de soins. Cette application web s’appuiera sur le serveur cartographique de l’Agence ainsi que sur les atlas de l’offre de soins en AMP ou en dialyse. L’objectif d’un tel outil serait de simplifier la mise à jour des atlas, tout en offrant aux utilisateurs (professionnels de l’Agence ou des thématiques concernées) une expérience interactive lors de la consultation des cartes :

•    Interactivité avec les données et la carte.
•    Changement du maillage des données.
•    Récupération d’informations.
•    Mise en place de rapports et profils de territoire.
•    Calculs spécifiques (combien de malade à t minutes de ce centre ?).
•    Commentaires de carte généraux.

Étapes du stage
1.    Prise de connaissance du contexte et des travaux réalisés à l’Agence.
2.    Recensement des données géographiques disponibles à l’Agence et des outils de webmapping nécessaire à la mise en place de l’atlas interactif.
3.    Participer à la rédaction des spécifications de l’application web de l’atlas interactif.
4.    Construction de l’application web.
5.    Participer à la création des services de carte nécessaires à l’atlas interactif.

L’Agence de la biomédecine utilisant la technologie ESRI (Arcgis for Server), l'utilisation de template de type story maps pourront être envisagées pour la construction de l’application web. En fonction du niveau d’étude du stagiaire, des modifications pourront être apportées aux différentes étapes du stage.

Livrable attendu
L’application web et ses spécifications fonctionnels

Compétences nécessaires
Le stagiaire doit posséder des compétences en JavaScript, en webmapping et en système d’information géographique. Il doit également maitriser les grands principes de la sémiologie graphique. Des connaissances en statistique multivarié en en analyse spatiale seraient un plus.

Attentes de l’Agence de la biomédecine
Le stagiaire doit faire preuve d’une grande rigueur méthodologique dans chacune des étapes du stage. Le mémoire ou ses annexes devront fournir une documentation complète garantissant la pérennité et la reproductibilité du projet.

Attentes de l’établissement formateur
Il est demandé de fournir un rapide descriptif des attentes de l’établissement formateur vis-à-vis de l’évaluation du stagiaire (mémoire et soutenance). Ce point pourra être abordé lors d’une réunion de début de stage avec le tuteur. Cette étape permettra de garantir l’adéquation des attentes des différentes parties.

Outils et données
Le stagiaire travaillera avec Arcgis Server 10.2 / 10.3.1 et Arcgis Desktop 10.2. Il utilisera le référentiel géographique de l’Agence de la biomédecine. Les indicateurs statistiques sont alimentés automatiquement dans une base Oracle connectée au serveur cartographique. Le choix de la thématique (AMP ou dialyse) de l’atlas se fera en fonction de la priorisation des besoins de l’Agence.

Durée du stage 
Cinq à six mois à partir du premier semestre 2016.

Gratification
Conformément à la réglementation en vigueur, le montant de la gratification s’élève à 15% du plafond horaire de la sécurité sociale, soit un montant de 554€ net en 2015.

Contact
Florian Bayer, Géographe Cartographe
Agence de la biomédecine
1 avenue du Stade de France
93212 Saint Denis la Plaine Cedex

florian.bayer AT biomedecine.fr

Catégories: Sites Francophones

[QGIS] Re: QGIS 2.12 : recherche courbe de niveau sahara

mer 02-12-2015
Nombre de message(s) précédent(s) : 18

Il est un peu tard et j'avoue que je comprend pas trop ce que tu cherches à faire, enfin disons que c'est assez abstrait pour moi là tout de suite.

Techniquement, une jointure entre deux tables se fait sur colonne qui est présente de façon identique dans les 2 tables. Quand je dis identique je parle aussi bien du "titre" de la colonne que des valeurs qu'elle contient.

Admettons que dans tes 2 tables il y ait les mêmes colonnes X, Y et Z avec les mêmes valeurs alors QGIS serait en mesure de faire la jonction entre les deux, si tu choisi par exemple les 2 colonnes Z.

L'ennui en faisant ça c'est qu'il est possible que dans ta colonne Z tu ais plusieurs fois la même valeur. Par exemple tu as 20 fois la valeur 375, tu l'as aussi 20 fois dans la deuxième table, QGIS va probablement faire la jonction mais pour ces 20 là on sait pas trop comment il va les associer, bref c'est source d'erreur.

Le plus simple théoriquement c'est d'avoir des colonnes identifiant (1,2,3,4,...) dans chaque table et de s'en servir pour faire la jointure... mais bien sur il faut que des identifiant 1,2,3, etc correspondent bien aux valeurs que tu veux associer dans chaque table.

Catégories: Sites Francophones

[Données] Re: coordonnées géographiques inconnues

mar 01-12-2015
Nombre de message(s) précédent(s) : 8

oui j'ai compris mais "-91,292", si je le convertis au bon format WGS 84 cela fait -9,1292 (je supprime les virgules, ce qui fait -91292 et je le divise par 10000). Ce -9,1292 est trop éloigné à l'ouest et se noie au beau milieu de l'océan atlantique!

Catégories: Sites Francophones

[QGIS] Re: QGIS 2.12 : recherche courbe de niveau sahara

mar 01-12-2015
Nombre de message(s) précédent(s) : 17

bonsoir
j'ai maintenant une colonne Elevation dans ma table, je suis en train de créer des colonnes x et y avec $x et $y dans l'idée de m'en servir en jointure avec ma table points
y aura t-il correspondance entre mes points qui sont entre des lignes de contour, ou faudra-t-il que je fasse une formulation spécifique pour rapprocher mes points des valeurs xy de ma table altitude !?
merci

Catégories: Sites Francophones

[Géo communiqué] TerraSAR-X et RADARSAT-2: surveillance du Grand Nord canadien

mar 01-12-2015

TerraSAR-X et RADARSAT-2 amélioreront la surveillance du Grand Nord canadien


Le centre de recherche aéronautique et spatiale allemand (DLR) attribue à Airbus Defence and Space deux projets de recherche visant à améliorer la capacité de réaction aux situations d’urgence et la sécurité des opérations, en coopération avec des partenaires canadiens

Airbus Defence and Space surveillera les changements induits par l’homme sur ces territoires et appuiera la planification des routes maritimes tactiques dans les eaux de l’Arctique

Fortes de leur collaboration étroite dans le domaine de l’Espace, les agences spatiales canadienne (CSA) et allemande (DLR) ont annoncé le financement de six grands projets de recherche dans les secteurs de l’intervention d’urgence et de la sécurité des opérations. Deux d’entre eux ont été attribués par le DLR à Airbus Defence and Space.
Réalisé en partenariat avec la société MacDonald Dettwiler and Associates, Ltd. (MDA), le premier projet vise à observer, au moyen de données satellitaires SAR multi-fréquences, les changements d’occupation des sols induits par l’homme. Les méthodes créées au cours de ce projet permettront de surveiller l’impact environnemental de la construction de bâtiments et de routes, de la sylviculture, ainsi que de certaines activités industrielles sur les mouvements des sols, telles que l’exploitation minière. Dans le cadre du deuxième projet, mené en partenariat avec le C-CORE, Airbus Defence and Space étudiera les synergies possibles entre les données SAR en bande X et en bande C pour la planification des routes maritimes tactiques dans les eaux arctiques, dans le but de surveiller l’évolution des glaces de mer au large du Nord canadien. Les deux partenaires canadiens bénéficieront de financements de la CSA.
Ces deux projets, qui tireront parti de l’utilisation combinée des missions TerraSAR-X (Allemagne) et RADARSAT-2 (Canada), entendent renforcer la sécurité des opérations de transport, d’exploration et de surveillance. Pour Enfotec Technical Services Inc., l’un des utilisateurs finaux, « les images satellites jouent un rôle crucial dans la sécurisation et la viabilité de la navigation dans les eaux couvertes de glace. Ce projet recherche le meilleur moyen d’utiliser différents satellites simultanément afin d’améliorer la qualité des informations sur les glaces transmises aux navires ».
« Notre expérience dans la surveillance maritime et la gestion des catastrophes naturelles fait de nous le partenaire idéal pour accompagner le Canada dans l’amélioration de ses capacités de réaction aux situations d’urgence dans le Grand Nord », a déclaré Simon Jacques, Président d’Airbus Defence and Space Canada Inc.



Lire le communiqué de presse sur DécryptaGéo

________________________________________________________________________________

Une collaboration DécryptaGéo / GeoRezo


 

Catégories: Sites Francophones

[Géo communiqué] L’IGN et Oslandia s’associent pour faire progresser la 3D OpenSource

mar 01-12-2015

Adresse de l'expéditeur : vpicavet AT gmail.com

L’IGN et Oslandia s’associent pour développer les technologies OpenSource liées aux données géospatiales 3D. Les deux partenaires vont œuvrer conjointement à l’industrialisation d’iTowns, logiciel de visualisation 3D basé sur les dernières technologies Web qui permet à l’utilisateur de naviguer librement dans un environnement aérien ou terrestre géoréférencé. L’IGN a décidé de publier en OpenSource, d’ici la fin de l’année, le cœur technologique de cette plateforme logicielle créée dans ses laboratoires de recherche.

Les laboratoires de l’IGN, MATIS, LOEMI et COGIT (1) travaillent depuis plusieurs années à la captation, au traitement et à la visualisation de données géospatiales 3D, notamment au travers du projet iTowns, logiciel de visualisation 3D développé par le MATIS depuis 2007(2). La plateforme iTowns diffuse des vues 3D immersives, des nuages de points (provenant par exemple de capteurs LIDAR), ou encore des modèles 3D structurés. Les applications de cet outil sont nombreuses. L’exploitation des données d’un véhicule de captation 3D mobile tel que le véhicule STEREOPOLIS de l’IGN en est un premier usage. La mise à disposition d’environnements 3D pour des visites virtuelles de lieux complexes, souterrains ou hostiles, en est un autre.

Oslandia, qui mène également une forte activité R&D sur les problématiques SIG 3D Open Source, va mettre en œuvre son savoir‐faire pour contribuer à l’industrialisation de la solution iTowns, afin de la rendre pleinement opérationnelle et suffisamment générique pour être diffusable dans un contexte Open Source.

« Les équipes d’Oslandia et de l’IGN travaillent en interaction directe pour créer un écosystème OpenSource autour de iTowns, et pour faire évoluer cette solution vers la meilleure   plateforme   de   visualisation   et   de   manipulation   de   données   3D géoréférencées » déclare Vincent Picavet, gérant d’Oslandia.


(1) MATIS (Méthodes d’analyses et de traitement d’images et la stéréo‐restitution), LOEMI (Laboratoire d’optique et de micro‐informatique), COGIT (Conception objet et généralisation de l’information topographique) (2) dans le cadre du projet de recherche iTowns financé par l’ANR (Agence nationale de la recherche), puis dans le projet Terra Mobilita financé par le FUI (Fonds unique interministériel), tous deux labellisés notamment par CAP DIGITAL

À propos de l’IGN

L’IGN a pour vocation de décrire la surface du territoire national et l’occupation de son sol, d’élaborer et de mettre à jour l’inventaire permanent des ressources forestières nationales. Il produit toutes les représentations appropriées des données rassemblées, les diffuse et les archive. Il contribue ainsi à l’aménagement du territoire, au développement durable et à la protection de l’environnement, à la défense et à la sécurité nationale, à la prévention des risques, au développement de l’information géographique et à la politique forestière en France et à l’international.

L’Institut national de l’information géographique et forestière est placé sous la double tutelle de la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et du ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt

À propos d’Oslandia

Oslandia est une ENL (Entreprise du Numérique Libre) française spécialisée en systèmes d’information géographique (SIG) Open Source, et particulièrement en bases de données spatiales, Web Services OGC et SIG bureautiques. Oslandia propose une offre de service complète : conseil, audit, développement, support, formation

Catégories: Sites Francophones

[Géo communiqué] Néogéographie et gamification des SIG

mar 01-12-2015

Néogéographie et gamification des SIG


Une tribune écrite par Martin Gregory, General Manager, 1Spatial Asia Pacific

Avez-vous jamais pris le temps de regarder ce que vos enfants font sur Minecraft ? Nous nous soucions que nos enfants pratiquent des activités en plein air, profitent du soleil, communiquent avec leurs amis dans la vie réelle et ne soient pas rivés à leur écran d’ordinateur. Mais peut-être sont-ils en train d’apprendre quelque chose d’intéressant et de partager des idées passionnantes ? J’ai été étonnamment surpris, quand je me suis intéressé de plus près à Minecraft, que les jeunes soient à ce point concernés et impliqués par le monde virtuel 3D.
Minecraft, pour les non-initiés, ressemble à du lego digital. Il permet de construire rapidement des mondes dans lesquels les jeunes peuvent entrer en contact avec leurs amis, explorer les univers des autres, vivre de multiples aventures et prendre soin d’animaux rencontrés en chemin. Il y a même des méchants qui sont capables de se téléporter d’un endroit à l’autre. Tout ceci paraît très amusant, mais quel est le lien, me direz-vous, avec les SIG ? Quel est son potentiel de développement ? Il doit y en avoir un : Microsoft a payé 2,5 milliards de dollars pour acheter Mojang, le concepteur de Minecraft, en septembre dernier.
Le monde spatial est-il touché par le monde du jeu ? Ou, pour le dire autrement, le monde spatial subit-il une ludification ? Bien que ce lien puisse paraître étonnant, des projets passionnants ont déjà vu le jour. Cela signifie que nous nous trouvons face à une nouvelle génération, les néogéographes, qui sont déjà impliqués et confiants dans les informations ayant trait à la localisation. Cette évolution pourrait aider le secteur, peut-être plus traditionnel, de la géographie, de la cartographie et des SIG à lancer et à développer de nouvelles applications.
Minecraft est leader dans ce secteur. Il permet à un large public, allant des plus jeunes aux seniors, de développer des structures complexes : des propriétés individuelles à l’ensemble du monde extérieur. Nous pouvons même commencer à explorer le monde intérieur et entrer dans le royaume de la Modélisation des Données du Bâtiment (Building Information Modelling – BIM) en dessinant et gérant des espaces internes.
Les projets les plus intéressants ont vu le jour en Europe. Ordnance Survey en Grande-Bretagne a notamment mis au point un projet de réaménagement de son produit OpenData en vue de créer un monde Minecraft de tout le pays. Le projet couvre un peu plus de 222 000 km² et utilise 22 milliards de blocs Minecraft. L’objectif principal d’Ordnance Survey est d’entrer en relation avec un nouveau type d’utilisateur et en même temps d’encourager les innovations liées à l’OpenData.
Le Danemark a développé un projet très similaire visant à mobiliser les personnes en matière d’éducation. Le pays a été recréé en termes de routes, d’immeubles et de modèles altimétriques afin de proposer un Danemark virtuel où les joueurs peuvent explorer leurs propres zones résidentielles et également démolir et construire de nouvelles structures.
Les Suédois ont, eux, pris leurs ensembles de données nationales, gardé l’infrastructure et les objets physiques, mais ils ont retiré tous leurs immeubles. Les gens ont été invités à enregistrer un terrain à bâtir dans un monde virtuel et à créer de nouvelles structures conformément à ce qu’ils souhaitaient voir ériger à cet endroit. Ce projet a suscité un grand intérêt : 45 000 personnes ont répondu à l’appel.
La science citoyenne est également présente dans le secteur spatial grâce à des services tels que TomNod. Récemment, pas moins de 16 500 personnes ont pu apporter leur contribution aux opérations de secours au Népal en collectant des modifications de données. Il n’est pas étonnant dès lors que les Nations Unies considèrent ces développements avec attention. Ainsi, un ambitieux projet a été conçu en vue d’améliorer 300 espaces publics dans des pays en voie de développement. Ce projet implique des jeunes gens dans la planification d’espaces publics urbains dans le but de promouvoir des villes et des cités durables.
Minecraft est l’outil parfait pour faciliter la réalisation de ces objectifs. Les décharges autour des immeubles constituent un exemple intéressant : Minecraft a permis de modéliser rapidement ces espaces afin de permettre à chacun de proposer de nouveaux agencements. Bien souvent, les idées et les plans proviennent des enfants, qui ne sont pas limités par ce qui est traditionnellement envisagé, et qui créent ainsi de nouvelles possibilités.
Chez 1Spatial, nous percevons le potentiel de Minecraft en tant qu’instrument collaboratif de saisie des contributions  de la collectivité. Nous avons joué avec une nouvelle fonctionnalité du produit FME de Safe Software qui vous permet de prendre des données spatiales – voire même des ensembles de données à un niveau national tels que ceux constitués par Ordnance Survey Great Britain, le Danemark et la Suède – et d’alimenter un monde Minecraft. De la même façon, FME pourrait intégrer les contributions des néogéographes dans un SIG, un système de gestion des infrastructures ou un ensemble de plans numériques.
Enfin, à Brisbane, en Australie, la principale organisation commerciale représentant l’industrie spatiale, SIBA, est en train de réfléchir à la façon dont la gamification (ou ludification) pourrait devenir une méthode d’apprentissage innovante permettant d’introduire de nouveaux concepts éducatifs à l’égard de la jeune génération et visant à les encourager à se diriger vers des carrières dans les domaines de l’urbanisme, de la logistique, du transport, de la conception ou de la construction.
Cela signifie-t-il que le spatial n’est plus spécial ? Ou cela signifie-t-il que des personnes provenant d’horizons et d’environnements divers peuvent dorénavant être directement ou indirectement impliquées dans la cartographie sous une forme ou sous une autre ? Minecraft touche à peu près 125 millions de joueurs dans le monde, dont de nombreux jeunes en train d’acquérir des compétences de pointe en 3D.
Cette nouvelle technologie de modélisation, de concert avec la gamification des SIG, pourrait constituer la force de travail de demain. Notre industrie bénéficierait de retombées extrêmement positives si seulement 1% de cette population la rejoignait. Le secteur de l’information géolocalisée pourrait être sur le point d’entrer dans une nouvelle ère.
À propos de 1Spatial
1Spatial fournit des solutions logicielles et des services qui permettent de gérer les big data géospatiales les plus importantes au monde. Nous travaillons avec les utilisateurs et les créateurs des plus grandes bases de données spatiales existantes, et nous les aidons à collecter, gérer, planifier, maintenir, publier et interpréter l’information géolocalisée.
Parmi nos clients, nous comptons des agences de cartographie et du cadastre, des sociétés d’utilité publique et de télécommunication, et des organismes gouvernementaux, en ce compris des services d’urgence, des départements de la défense et des bureaux de recensement.
Acteur majeur dans nos secteurs d’activités, nous bénéficions de plus de 45 années d’expérience et sommes en recherche constante d’innovation et de développement. Aujourd’hui, notre monde étant de plus en plus dépendant de données spatiales précises, notre expertise n’a jamais été aussi indispensable.
Pour obtenir plus d’informations, consultez notre site Internet www.1spatial.com
Contacts presse
La Nouvelle Agence
Yasmina Madafi / yasmina AT lanouvelle-agence.com / +33 6 81 27 12 26
Marlène Machuron / marlene AT lanouvelle-agence.com / +33 1 83 81 71 42



Lire le communiqué de presse sur DécryptaGéo

________________________________________________________________________________

Une collaboration DécryptaGéo / GeoRezo


 

Catégories: Sites Francophones

[Esri] Re: ArcPy : ajouter plusieurs champs à une table

mar 01-12-2015
Nombre de message(s) précédent(s) : 2

Bonjour,
Merci pour votre aide !
Votre script marche très bien.
De mon côté le script corrigé donne quelque chose comme ça :

Code:import arcpy from functools import partial arcpy.env.workspace="CURRENT" fc = r"C:\Users\lbe\Desktop\temp\REQUETE_URBA_2015.shp" fieldNames = ["CHRDC", "ORCONT", "ZBRUIT", "AC2", "ICOMM", "PBOIS"] for fieldName in fieldNames: arcpy.AddField_management(fc,fieldName)

Je pense que le précédent script ne marchait pas car j'avais écrit  "for field in fields:"   et non "for fieldName in fields:"

Merci :)

Catégories: Sites Francophones

[Données] Re: coordonnées géographiques inconnues

mar 01-12-2015
Nombre de message(s) précédent(s) : 6

Oui c bien du WGS 84. J'ai supprimé les virgules pour en faire des nombres entiers, puis j'ai divisé pour obtenir des nombres avec 2 chiffres avant la virgule pour les latitudes et 1 chiffre avant la virgule pour les longitudes. Par contre, dans les données d'origine j'ai aussi des données négatives comme "-91,292". Késako?

Catégories: Sites Francophones

[Géo'BD] Re: définitions IGNF dans postgis ?

mar 01-12-2015
Nombre de message(s) précédent(s) : 16

Bonjour.
Merci pour ta réponse Yves.
Je dois préciser les éléments suivants : je n'ai pas vraiment un besoin de reprojection massive de fichiers du Lambert 2 étendu vers le Lambert 93.
Je travaille sur des données Telecom que je reçois, qui sont parfois en Lambert 2 étendu, qui doivent être modifiées (attributs) , mais qui doivent être restituées dans leur projection d'origine. Je dois faire cohabiter ces données avec d'autres, qui sont en Lambert 93, ou parfois des couches en ligne qui sont en Web sperical mercator (EPSG:3857).
Je travaille dans une base postGIS, et j'importe des shape avec le plugin "Postgis Shapefile and dbf loader" de pgAdmin III, en gardant leur projection d'origine.
Je me connecte à ma base depuis QGIS 2.8.3, dans un projet en Lambert93, en utilisant la reprojection à la volée. Les tables dont le SRID = 27572 ont donc le code EPSG:27572 dans le SCR sous QGIS.
Même après avoir enlevé la contrainte sur la table spatial_ref_sys, je vois que le plugin ci-dessus ne reconnais pas le code SRID '320002120' (IGNF:LAMBE).
Conclusion: j'importe tous mes shape en Lambert 2 étendu en leur affectant le SRID 27572, parce que je n'arrive pas à attribuer le code IGNF:LAMBE à une table postGIS via le plugin d'import de shape. Ce faisant, je ne mesure pas vraiment les conséquences de cette "imperfection", lors de l'utilisation de la reprojection à la volée.
Peut-être devrais-je attribuer le SCR IGNF:LAMBE sous QGIS aux tables que j'ai importées en leur déclarant le SRID 27572 lors de l'import de shape ? Je ne suis pas sur que cela soit très "propre".

Cordialement, Alexis GAILLOT

Catégories: Sites Francophones

[QGIS] Re: QGIS : Un plug-in pour des métadonnées INSPIRE : QSphere

mar 01-12-2015
Nombre de message(s) précédent(s) : 9

Re,
En fait en copiant collant le dossier ça fonctionne mais pas en utilisant le filtre extension de Qgis...bizarre. Enfin problème résolu.

Catégories: Sites Francophones

[QGIS] Re: QGIS : Un plug-in pour des métadonnées INSPIRE : QSphere

mar 01-12-2015
Nombre de message(s) précédent(s) : 8

Bonjour tout le monde, j'ai un petit problème avec Qsphere qui ne semble pas vouloir s'installer correctement malgres des desinstallations et installation répétées. Est ce que l'un d'entre vous a rencontrer des difficultés similaires...ou pas ?
Merci d’avance pour vos réponses !

Catégories: Sites Francophones

[Données] Re: Projet BAN

mar 01-12-2015
Nombre de message(s) précédent(s) : 35

Bonjour Florent,

Il faut bien comprendre que l'alimentation de la BAN, ce ne sera pas uniquement les communes, mais aussi pas mal d'autres acteurs publics (IGN, SDIS, INSEE, DGFIP j'espère) et privés (La Poste en l'occurrence, mais aussi pourquoi pas à l'avenir, des acteurs comme TomTom ou Here).
Beaucoup de bases adresses utilisées dans les communes sont issues de la BDADRESSE, qui elle même a utilisé des données de la DGFIP et de La Poste en plus du travail des collecteurs de l'IGN.
Donc il est difficile de dire que telle donnée appartient à l'un ou l'autre, d'où l'idée de faire un pot commun et d'établir des règles d'utilisation communes.
Sachant que ce pot commun est entretenu en grande partie par des acteurs publics (donc des gens payés par le contribuable), il semble normal que l’État se réserve le droit de faire payer des utilisateurs qui ne voudraient pas jouer le jeu du repartage.
Dans votre cas précis, avez-vous des exemples d'utilisateurs qui pourraient être bloqués dans leur utilisation de la BAN par les histoires de licences ?

Cordialement

Catégories: Sites Francophones

[Esri] Re: ArcPy : ajouter plusieurs champs à une table

mar 01-12-2015
Nombre de message(s) précédent(s) : 1

Bonjour,

Vous avez une simple erreur d'indentation. Très classique. Voici un article sur l'indentation en python, ça vous aidera à l'avenir. http://python.developpez.com/cours/Dive … g_code.php

Mais quoi qu'il arrive, essayez plutôt un truc comme ça:

Code:import arcpy fc = r"C:\Users\hlebon\Documents\ArcGIS\Default.gdb\toto22" fieldNames = ["CHRDC", "ORCONT", "ZBRUIT", "AC2", "ICOMM", "PBOIS"] for fieldName in fieldNames: fieldLength = 50 arcpy.AddField_management(fc, fieldName, "TEXT", "", "", fieldLength)
Catégories: Sites Francophones

[GeoFormations] Re: Les meilleurs Masters Pro Géomatique?

mar 01-12-2015
Nombre de message(s) précédent(s) : 3

Pour essayer d'apporter un élément de réponse à la question posée...

Ce que je ferai à votre place :
- je contacte les entreprises et/ou organisme dans lesquelles je souhaite travailler plus tard (car c'est bien ça la finalité de la démarche), avec les réseaux sociaux pro, il est facile de trouver les contacts des responsables SIG de divers organismes (vous en avez un derrière le clavier par exemple)
- je leur demande ce qu'ils attendent comme compétences pour recruter
- je vois avec eux quel master correspond le mieux (à priori ils suivent à peu près ce qui se fait dans les masters)
- je regarde aussi de mon côté quel master correspond le mieux à ce que je veux faire
- et je candidate à plusieurs masters pour avoir mes chances

Et comme j'ai déjà contacté des entreprises et/ou organismes au préalable, je leur demande si ils n'auront pas des stages pour l'année suivante... ce qui permet à la fois de faire le master qui ira bien, de me placer pour obtenir un stage chez eux et pourquoi pas de préparer le terrain à une embauche derrière.

Bon courage

Catégories: Sites Francophones

[Données] Re: coordonnées géographiques inconnues

mar 01-12-2015
Nombre de message(s) précédent(s) : 5

conejo a écrit:

Troyes dans le département de l'Aube et la région Champagne-Ardenne

voilà les coordonnées de Troyes dans quelques projections standard... (glané via Dogeo : http://dogeo.fr/_apps/projection/)
Ca collerait plutôt avec Romilly sur Seine par contre.

EPSG:4326    WGS84    4.07653    48.29581
EPSG:3857    WGS84 / Pseudo Mercator    453797.08230    6124272.39317
EPSG:3395    WGS 84 / World Mercator    453797.08230    6124292.21810
EPSG:32662    WGS 84 / Plate Carree    453797.08230    5376265.41819
EPSG:2154    RGF93 / Lambert-93    779836.38881    6800042.61710
EPSG:3942    Lambert Zone 1 (CC42)    1780367.21170    1901572.75684
EPSG:3943    Lambert Zone 2 (CC43)    1780218.60242    2789919.54816
EPSG:3944    Lambert Zone 3 (CC44)    1780096.77013    3678434.25316
EPSG:3945    Lambert Zone 4 (CC45)    1780001.23133    4567080.18360
EPSG:3946    Lambert Zone 5 (CC46)    1779931.50810    5455821.24687
EPSG:3947    Lambert Zone 6 (CC47)    1779887.12646    6344621.95761
EPSG:3948    Lambert Zone 7 (CC48)    1779867.61463    7233447.45267
EPSG:3949    Lambert Zone 8 (CC49)    1779872.50122    8122263.50986
EPSG:3950    Lambert Zone 9 (CC50)    1779901.31339    9011036.57077
EPSG:27561    Lambert Nord France    729106.94297    67588.57080
EPSG:27562    Lambert Centre France    729123.96923    367740.40727
EPSG:27563    Lambert Sud France    729435.09236    668123.86079
EPSG:27564    Lambert Corse    130090.46421    869836.30805
EPSG:27571    Lambert Zone I    729106.94297    1067588.57080
EPSG:27572    Lambert Zone II / Lambert 2 étendu    729123.96923    2367740.40727
EPSG:27573    Lambert Zone III    729435.09236    3668123.86079
EPSG:27574    Lambert Zone IV    130090.46421    4869836.30805
EPSG:23030    ED50 - UTM Zone 30 Nord    1024714.12908    5373626.01623
EPSG:23031    ED50 - UTM Zone 31 Nord    579845.99956    5349935.34816
EPSG:23032    ED50 - UTM Zone 32 Nord    134875.77969    5361101.37939
EPSG:32630    WGS84 - UTM Zone 30 Nord    1024697.72558    5373429.23471
EPSG:32631    WGS84 - UTM Zone 31 Nord    579843.49889    5349739.60840
EPSG:32632    WGS84 - UTM Zone 32 Nord    134887.20513    5360905.14836

Catégories: Sites Francophones