Skip to Content

Foire Aux Questions - Import / Export

Auteur : Vince
IMPORTATION
  • ArcToolBox/Conversion Tools/to Geodatabase/from CAD

Cet outil exporte les données de fichiers DFX, DWG et DGN vers une géodatabase. Dans ArcToolBox, choisir "Conversion tools", puis "To geodatabase" et "Import from CAD".

Indiquer le(s) fichier(s) DAO à importer et la géodatabase en sortie.

L'option "éclater les objets complexes" permet de diviser des objets en leurs éléments constitutifs.

Note : Les données importées dans la géodatabase le sont à l'état brut. Un travail de jointure spatiale sera encore à effectuer pour joindre les données entre elles (par exemple, les parcelles et les annotations d'une couche cadastrale).

Un autre outil placé au même endroit, "Import CAD annotations", permet de récupérer les annotations du fichier de DAO.

  • ArcToolBox/Sample/Conversion/"To/From CAD"

Dans ArcToolBox, choisir "Samples", puis "Conversion", "To/from CAD", et l'outil "CAD to feature class".

Renseigner le fichier de CAO en entrée et la classe d'entités ou le fichier de forme en sortie.

Indiquer le type de géométrie voulu (points-lignes-polygones).

Eventuellement, appliquer un filtre et choisir/modifier les champs attributaires en sortie.

Note : l'outil "CAD to Feature Class with Attribute of the Nearest point" est plus intéressant, car il permet de récupérer les données des annotations directement dans les tables attributaires des entités. Néanmoins, il ne fonctionne pas avec une licence ArcView simple.

Pour accomplir ce genre de manipulation, préférer le script d'ESRI France : "EclateurDXF".

  • Script ESRIFrance : EclateurDXF_V9

Cet excellent outil permet d'importer facilement tout ou partie d'un fichier DXF dans une géodatabase. Les annotations peuvent être importées comme couche d'annotation de géodatabase ou couche de points. De plus, la référence spatiale peut être définie juste avant l'import. On le télécharge sur cette page du support ESRI France. L'installation et l'utilisation y sont largement détaillées.

A noter qu'une fois les couches importées dans une géodatabase, un travail de jointure spatiale est nécessaire pour établir un lien entre les entités des différentes couches (par exemple, entre des polygones et les annotations qui leur servaient d'attribut sous le logiciel de CAD).

  • Plugin "DXFtoShapefile" du logiciel de SIG gratuit MapWindowGIS

Mapwindow est un SIG libre et gratuit, que l'on trouve à l'adresse suivante : http://www.mapwindow.org/

Une fois le logiciel installé, télécharger le plugin "DXFtoShapefile".

Dézipper les fichiers dll dans le dossier "ApplicationPlugins", situé directement dans le dossier d'installation de MapWindow.

Le menu "Importer" propose alors les outils "Import Autocad DXF Files" et "Batch Import Multiples DXF Files". Le premier convertit un fichier DXF en SHP. Le deuxième fait la même chose sur plusieurs fichiers DXF simultanément.

EXPORTATION
  • Barre d'outils "Outils ArcView 8.x" / Shape to DXF

Dans ArcCatalog, Barre d'outils "Outils ArcView 8.x",

Choisir "Fichier de forme vers DXF".

Indiquer le fichier de forme en entrée, le nombre de décimales pour tous les nombres qui seront écrits dans le DXF (par exemple les coordonnées), puis le fichier de sortie.

Note : Les noms des dossiers composant les chemins ne doivent pas dépasser 8 caractères chacun.

Cet outil propose un traitement par lots.

  • Script ESRIFrance : ExportDXFAttributs

Extrait de la page de présentation : "Cet outil permet d'exporter des couches de points, de polylignes ou de polygones vers un fichier DXF. L'avantage de cet outil est d'exporter la géométrie des entités ainsi que leurs attributs. Pour cela, l'outil exporte les entités en tant que blocs "insert" AutoCAD. La fonction d'export s'applique aux entités sélectionnées des différentes couches de la carte. Les entités des différentes couches sont exportées dans différents plans AutoCAD dont vous pouvez définir le nom." On le trouve sur cette page.

  • Outil "Export to CAD" ArcInfo seulement

Cette fonction crée un ou plusieurs dessin CAO basés sur les valeurs contenues dans un ou plusieurs shapefile ou classe d'entités.

  • Plugin "AutoCAD Layer Exporter" du logiciel de SIG gratuit MapWindowGIS

Mapwindow est un SIG libre et gratuit, que l'on trouve à l'adresse suivante : http://www.mapwindow.org/

Une fois le logiciel installé, télécharger le plugin "AutoCAD Layer Exporter".

Dézipper le dossier "mwAcadExporter" dans le dossier "ApplicationPlugins", situé directement dans le dossier d'installation de MapWindow. Cela rajoute un bouton à la barre d'outils de MapWindow, représentant un "a" sur fond bleu.

Ce bouton ouvre une fenêtre nommée "Export to AutoCAD".

Choisir les champs qui seront exportés. L'outil exportera alors en DXF toutes les entités visibles dans la fenêtre de MapWindow.

Auteur : Vince
  • Dans ArcMap

Voir les sujets :

[ArcGIS 8.x/9.x] Créer des points à partir d'un fichier Excel 

[ArcGIS 8.x] Création de points


     1. Menu Outil / Ajouter des données XY
 Indiquer alors la table contenant les coordonnées et les données ; puis les champs contenant les coordonnées et enfin le système de coordonnées. 

Note : La table importée doit être soit une table Dbase (.dbf), soit une table attributaire de géodatabase, soit une table Access (la base de données Access et ses tables sont visibles dans ArcMap même s'il ne s'agit pas de géodatabases, mais les requêtes Access sont en revanche invisibles et donc non importables). 

 

    2. Clic-droit dans la table des matières sur la couche qui vient d'être créée / Données / Exporter des données 

On peut alors choisir de créer un fichier de formes (shapefile) ou bien une classe d'entités de géodatabase. 

 

  • Dans ArcCatalog : Outil "Créer une classe d'entités / à partir d'une table X/Y"

[ArcGIS 8.x/9.x] Créer des points à partir d'un fichier Excel 

Dans ArcCatalog, clic droit sur le fichier DBF 

Choisir "Créer une classe d'entités" et "A partir d'une table XY..." 

Préciser les champs contenant les coordonnées en x, y, et éventuellement en z, ainsi que le système de projection 

Le bouton "Options de géométrie avancée" permet de spécifier une nouvelle référence spatiale en sortie. 

Note : Attention au format de départ : le séparateur de décimales dans les colonnes X et Y doit être la virgule, et non le point.

 

  • Avec un script d'ESRI France : "Charger une table à partir d'un fichier Excel"

Voir les sujets :

[ArcGIS 9.x] Rajouter et retirer des points sur un shape de points 

[ArcGIS 9.x] Import de points et problème de projection 

[ArcGIS 9.x] Lien Excel 

[ArcGIS 8.x] Importer des fichiers Excel

 Cet outil permet de charger de façon directe des feuilles excel dans ArcMap. Il est présenté sur le site du support d'ESRI France, qui en détaille l'installation et l'utilisation.
Auteur : Vince
  • ArcToolBox / Conversion Tools / ToDBase / Table to DBase

Dans ArcToolbox, choisir "Conversion Tools", "ToDBase", et sélectionner l'outil "Table to DBase". Indiquer la ou les table(s) en entrée. Elles peuvent être de type INFO, DBase, table de geodatabase, ou provenir d'une connexion ODBC. Une vue de table (i.e. une table présente dans la table des matières d'ArcMap) peut aussi être exportée en DBF (dans ce dernier cas, seuls les enregistrements sélectionnés seront exportés).

Indiquer un dossier de sortie où la table DBF sera enregistrée.

  • Sous Arcatalog, clic droit sur une géodatabase.

Choisir "Exporter", puis "DBase (multiples). Une fenêtre s'ouvre, qui permet de choisir les tables de la geodatabase à exporter.

Désigner les tables voulues, puis le dossier de sortie.

  • Dans ArcMap, afficher la table attributaire. Eventuellement, sélectionner les enregistrements à exporter.

Cliquer sur le bouton "Options". Choisir "Exporter".

Choisir les enregistrements à exporter (tous ou une sélection préalable).

Indiquer le chemin et le nom de la table DBase en sortie.

Auteur : Vince
IMPORTATION
  • ArcToolBox / Sample / Data Management / Create feature from text file

Spécifier le fichier texte en entrée, le séparateur de décimales (le point et la virgule fonctionnent) et la couche en sortie.

La référence spatiale est optionnelle.

Le fichier texte doit être séparé par des espaces, et de format suivant :

Pour un shape de points :

Point (type de géométrie sur la première ligne)

id x y z m

id x y z m

... END (obligatoire)


Par exemple :

Point

0 1.0 1.0 3.0 1.4

1 2.0 2.0 1.0 3.2

2 3.0 1.0 2.0 2.5

3 2.0 0.0 1.0 1.0

END


Pour un shape linéaire ou surfacique :

Type_de_geometrie

id_entite numero_partie

id_pt1 x y z m

id_pt2 x y z m...

END


On renseigne l'Id de l'entité (ligne ou polygone), puis les coordonnées de chacun de ses points.

Le numéro de la partie (2nde ligne du fichier) est utile dans le cas de lignes ou de polygones multiparts.

Par exemple :


Polygon

0 0

0 5.0 5.0 0.0 0.0

1 5.0 6.0 0.0 0.0

2 6.0 6.0 0.0 0.0

3 6.0 5.0 0.0 0.0

4 5.0 5.0 0.0 0.0

1 0

0 0.0 0.0 0.0 0.0

1 0.0 4.0 0.0 0.0

2 4.0 4.0 0.0 0.0

3 4.0 0.0 0.0 0.0

4 0.0 0.0 0.0 0.0

END


Pour plus d'informations sur les cas particuliers (anneaux intérieurs...), demander l'aide d'ArcGIS dans la fenêtre de l'outil.

 

EXPORTATION
  • ArcToolBox / Sample / Data Management / Write features to text file

Indiquer la couche en entrée, le nom et le chemin du fichier texte en sortie, et le séparateur de décimales désiré.

Voir le paragraphe ci-dessus "Importation" pour connaître le format que possédera le fichier en sortie.

Auteur : Vince

[ArcView 3.x] Importation de shapefile vers Google Earth

  • OGR2OGR

La syntaxe de base pour opérer une importation avec Ogr2ogr est la suivante :

ogr2ogr -f "KML" MonFichier.kml MonFichier.shp


Soit, par exemple :

ogr2ogr -f "KML" essai.KML essai.shp

Cette commande transformera le shapefile "essai.shp" en fichier "essai.kml", lisible dans Google Earth.

D'autres options sont disponibles dans OGR2OGR, notamment pour reprojeter les données, les ajouter à un fichier existant plutôt que d'en créer un nouveau, n'importer qu'un seul type de géométrie (points, ligne ou polygones...).

Pour l'utilisation de ces options supplémentaires, se référer aux ressources citées dans la première question du chapitre : "Où trouver les outils d'import/export de données?", paragraphe 5.

Note : Le format KML n'est pas pris en charge dans les anciennes versions d'OGR2OGR.

La dernière version de cet outil se télécharge ici. Installer FwTools (dont fait partie OGR2OGR) sur votre PC.

  • Plugin "Shape2Earth" de MapWindow

MapWindow est un SIG libre et gratuit.

Une fois le logiciel installé, télécharger le plugin "shape2earth".

Double-cliquer sur l'exécutable pour lancer l'installation.

Celle-ci ajoute un menu "Shape2earth" en haut de la fenêtre de MapWindow.

Si le menu reste invisible, choisir "Outils" et cliquer sur "shape2earth" pour activer le plugin.

Auteur : Vince
  • ArcToolBox / Conversion Tools / Raster vers lignes / points / polygones

Indiquer le raster en entrée et le shapefile en sortie.

Le contrôle "Champ" est facultatif. Il indique quelles valeurs du raster seront exportées dans un champ de la table attributaire du shapefile.

Dans le cas d'un export vers des lignes ou des polygones, il y a en outre moyen de simplifier les entités.

  • ArcToolBox / Conversion Tools / De Raster à géodatabase (multiple).

Cet outil permet d'intégrer plusieurs rasters en batch dans une géodatabase.

Indiquer les rasters en entrée et la géodatabase en sortie.

Auteur : Vince
IMPORTATION
  • OGR2OGR

La syntaxe de base pour opérer une importation avec OGR2OGR est la suivante :

        ogr2ogr -f "ESRI Shapefile" [fichier de destination].shp [fichier source].tab

Soit, par exemple :

        ogr2ogr -f "ESRI Shapefile" e:\essai.shp e:\mapinfo\couche.tab

Cette commande transformera la table Mapinfo "couche.tab" en shapefile "essai.shp".


D'autres options sont disponibles dans OGR2OGR, notamment pour reprojeter les données, les ajouter à un shapefile existant plutôt que d'en créer un nouveau, n'importer qu'un seul type de géométrie (points, ligne ou polygones...).

Pour l'utilisation de ces options supplémentaires, se référer aux ressources citées dans la première question du chapitre : "Où trouver les outils d'import/export de données?", paragraphe 5.

 

  • Traducteur universel de MapInfo

Voir le sujet suivant

Cette procédure nécessite de posséder au moins une licence de MapInfo.

  • Outils > Traducteur Universel > Traducteur Universel…
  • Choisir le format du fichier source (MapInfo TAB) et charger le(s) fichier(s) à convertir puis sélectionner le format du fichier (ESRI Shape) de sortie et choisir le répertoire de destination > Ok.
  • La conversion est lancée.
  • Un message avertit que la traduction a réussi. Les fichiers convertis sont dans le répertoire spécifié ci-dessus.

 

EXPORTATION
  • OGR2OGR

La syntaxe de base pour opérer une exportation avec OGR2OGR est la suivante :

        ogr2ogr -f " Mapinfo File" [fichier de destination].tab [fichier source].shp

Soit, par exemple :

        ogr2ogr -f "Mapinfo File" e:\essai.tab e:\arcgis\couche.shp

Cette commande convertira les données du shapefile "couche.shp" en table Mapinfo "essai.tab".


D'autres options sont disponibles dans OGR2OGR, notamment pour reprojeter les données, les ajouter à un shapefile existant plutôt que d'en créer un nouveau, n'importer qu'un seul type de géométrie (points, ligne ou polygones...).

Pour l'utilisation de ces options supplémentaires, se référer aux ressources citées dans la première question du chapitre : "Où trouver les outils d'import/export de données?", paragraphe 5.

 

  • Traducteur universel de MapInfo

Cette procédure nécessite de posséder au moins une licence de MapInfo. Elle est décrite dans la FAQ MapInfo du Portail SIG.

Auteur : Vince
 
IMPORTATION
  • Barre d'outils "Outils ArcView 8.x" / MIF vers Shapefile

Voir le sujet suivant

Dans la barre d'outils "Outils de conversion" (= Outils ArcView 8), choisir "MIF vers fichier de forme".

Dans la nouvelle fenêtre, indiquer le fichier MIF à convertir, la classe d'entités et le fichier de forme (shapefile) sortant. 

Cet outil est très sensible et doit être utilisé avec quelques précautions. Les noms des fichiers MIF ne peuvent pas dépasser 8 caractères, les chemins ne doivent pas contenir d'espaces ni de caractères spéciaux ou accentués. Les chemins ne doivent pas être trop longs, mais les fichiers ne doivent pas se trouver à la racine d'un disque-dur (par exemple, un dossier c:\temp", conviendrait).

  • Script "MifShape", à utiliser avec un fichier ".bat".

Voir le sujet suivant

Il s'agit d'un script d'ArcView 3, exécutable avec un fichier *.bat. L'expression à utiliser est :

        MIFSHAPE poly chemin+fichier_entree_sans_extension chemin+fichier_sortie _sans_extension

Les différentes possibilités de géométrie sont : "Poly", "POINT" et "LINE"

Exemple :

    • Ouvrir le fichier avec un éditeur de texte
    • Modifier le contenu :

                        MIFSHAPE Poly d:\Temp\natura2000_psic d:\Temp\natura2000_psic_shp
                        MIFSHAPE Poly d:\Temp\natura2000_zps d:\Temp\natura2000_zps_shp
                        MIFSHAPE Poly d:\Temp\pnridf d:\Temp\pnridf_shp

    • Enregistrer
    • Le lancer en double-cliquant.

On le trouve sur ce message du Forum SIG

  • Le traducteur universel de MapInfo peut également convertir du MIF/MID en shapefile.
EXPORTATION
  • Programme SHPtoMIF

Voir le sujet suivant

Il s'agit d'un petit programme "standalone" qui permet de convertir des shapefiles en MIF/MID. Il est proposé par Routeware.

La ligne de commande à entrer est la suivante : 

        Usage : SHP2MIF ShapeFileName [MifFileName [IndexBy1] [IndexBy2]...]

Note : Le nom du fichier MIF est facultatif, sauf si l'on veut indexer des champs pour une future conversion en ".TAB".

La ligne de commande suivante permet de transformer d'un coup tous les shapefiles d'un dossier :

        for %f in (*.shp) do SHP2MIF %f

On peut aussi utiliser un fichier batch (ie un fichier texte avec une extension ".bat") :

        for %%f in (*.shp) do SHP2MIF %%f 

De plus amples informations sur l'utilisation et les options disponibles sont fournies dans un fichier texte accompagnant le programme.

  • Extension ExportMIFMID (ESRI France)

Voir le sujet "Conversion *.shp en *.tab"

Voir le sujet "Convertir des données en MID/MIF"

Cet outil rajoute un bouton d'export en MIF/MID directement dans ArcMap.

Cette extension se trouve sur le site Support d'ESRI France.

Les procédures d'installation et d'utilisation y sont précisées.

Auteur : Vince
IMPORTATION

Dans ArcCatalog, Barre d'outils "Outils ArcView 8.x" :

  • Choisir "AGF vers fichier de forme"
  • Indiquer le fichier AGF en entrée, la couche à importer en shapefile, puis le fichier de sortie.

Note : Cet outil propose un traitement par lots.

EXPORTATION

Dans ArcCatalog, Barre d'outils "Outils ArcView 8.x" :

  • Choisir "Fichier de forme vers AGF"
  • Indiquer le fichier de forme à exporter, la projection de sortie, les champs Id et attributaires à exporter, ainsi que le nom du fichier AGF à créer.

Note : Cet outil propose un traitement par lots.
Attention aux noms des dossiers et du fichier de forme : les espaces ne sont pas autorisés dans les chemins d'accès.

Auteur : Vince
IMPORTATION
  • OGR2OGR

La syntaxe de base pour opérer une importation avec OGR2OGR est la suivante :

ogr2ogr -f "Esri Shapefile" maTable.shp PG:"hostaddr=127.0.0.1 dbname=Nom_de_ma_base_de_données user=Nom_utilisateur password=Mot_de_passe_utilisateur" -sql "select * from maTable"

Soit, par exemple :

ogr2ogr -f "Esri Shapefile" essai.shp PG:"hostaddr=127.0.0.1 dbname=bdEssai user=moi password=mdp" -sql "select * from essai"

Cette commande transformera la table "essai" de la base de données PostGIS "bdEssai" en shapefile "essai.shp".

D'autres options sont disponibles dans OGR2OGR, notamment pour reprojeter les données, les ajouter à un shapefile existant plutôt que d'en créer un nouveau, n'importer qu'un seul type de géométrie (points, ligne ou polygones...).

Pour l'utilisation de ces options supplémentaires, se référer aux ressources citées dans la première question du chapitre : "Où trouver les outils d'import/export de données ?", paragraphe 5.

EXPORTATION
  • OGR2OGR

La syntaxe de base pour opérer une importation avec OGR2OGR est la suivante :

ogr2ogr -update -append -f PostGreSQL PG:dbname=bdEssai essai.shp

D'autres options sont disponibles dans OGR2OGR, notamment pour reprojeter les données, les ajouter à un shapefile existant plutôt que d'en créer un nouveau, n'importer qu'un seul type de géométrie (points, ligne ou polygones...).

Pour l'utilisation de ces options supplémentaires, se référer aux ressources citées dans la première question du chapitre : "Où trouver les outils d'import/export de données ?", paragraphe 5.

  • QGIS : Plugin "Importer des shapefiles dans PostGreSQL"

Si ce n'est déjà fait, il convient tout d'abord d'activer les plugins de QGIS : Menu "plugins" / "Gestionnaire de plugins".

Il est conseillé de sélectionner tous les plugins. Néanmoins, celui qui nous intéresse se nomme "SPIT".

Une fois l'option cochée, cliquer sur le nouveau bouton dans la barre d'outils "plugins", représentant un éléphant bleu.

Le logiciel demande alors d'établir une connexion à la base, puis de sélectionner les shapefiles à importer.

Une fois ces renseignements fournis, l'importation se fait automatiquement.

Auteur : Vince

    1. ArcToolBox

Ce module est une application "standalone" sous ArcGIS 8, et se trouve intégrée à ArcMap et ArcCatalog dans la version 9 sous la forme d'un bouton représentant une Boite à Outils rouge.

Outre des outils d'import et d'export vers de nombreux formats de données, ArcToolBox propose des fonctions de géotraitement, de projections, de création et/ou de manipulations de jeux de données.

Nota : Il est conseillé d'installer la Boîte d'outils complémentaires ESRI France pour obtenir de nouvelles fonctions, notamment pour le géotraitement.

Les fonctions d'import-export présentées dans ce chapitre se trouvent dans les boites à outils suivantes :

  • "Conversion tools",
  • "Data interoperability tools" (nécessite une extension payante),
  • "Sample/Conversion",
  • "Sample/Data management".

   

    2. ArcCatalog (le clic-droit)

Le menu contextuel qui s'affiche lors d'un clic droit dans ArcCatalog dépend de l'objet cliqué.

  • Actions possibles lors d'un clic-droit sur une geodatabase (personnelle) :
    • Import de classe d'entités
    • Import de table
    • Import de jeu de classes d'entités
    • Export vers une autre geodatabase
    • Export vers des shapefiles
    • Export vers dBase
  • Actions possibles lors d'un clic-droit sur un jeu de classe d'entités :
    • Import d'une classe d'entité
    • Export vers une autre geodatabase
    • Export vers des shapefiles
  • Actions possibles lors d'un clic-droit sur une classe d'entités :
    • Export vers une autre geodatabase
    • Export vers un ou des shapefiles
  • Actions possibles lors d'un clic-droit sur une table dbf :
    • Export vers une géodatabase
  • Actions possibles lors d'un clic-droit sur un fichier CAD :
    • Export vers une geodatabase
    • Export vers des shapefiles


Attention : les conversions entre formats natifs d'ArcView (classes d'entités et shapefiles) sont limitées sous ArcView 8.x et 9.0, par le nombre de caractères inclus dans la commande. Ainsi, il n'y a pas moyen d'exporter toutes les classes d'entités d'une geodatabase ou d'un jeu de classes si elles sont plus d'une dizaine. Ces limitations n'existent pas avec ArcView 9.1.

 

    3. Barre d'outils "Outils ArcView 8.x"="Outils de conversion"

Cette barre d'outils se situe dans ArcCatalog, où elle n'est pas affichée par défaut.
Pour l'afficher, cliquer sur le menu "Affichage", puis pointer "Barres d'outils" et "Outils ArcView 8.x".

Dans ArcView GIS 3, plusieurs outils d'importation et de conversion se présentaient sous forme d'options de menu externes à l'application (par exemple, l'utilitaire Import71). Dans ArcView 9, ces outils se trouvent dans la barre d'outils "Outils ArcView 8x".

Il s'agit des outils suivants :

  • Geodatabase vers shapefile ou table
  • Shapefile vers CAD (.dxf) ou AGF
  • AGF vers Shapefile
  • E00 (échange ArcInfo) vers Couverture, quadrillage, jeu de données du TIN ou table Info
  • MIF vers Shapefile
  • Points SDTS vers Couverture
  • Raster SDTS vers Grille

   

    4. Scripts ESRI, et ESRI France, Data interoperability

Les sites du support d'ESRI, et du support d'ESRI France proposent une foule de scripts qui améliorent les fonctionnalités d'ArcGIS à tous les niveaux.

Les outils traités ici sont principalement :

  • MifShape, pour importer depuis le format d'échange de MapInfo
  • SHPtoMif, pour exporter vers le format d'échange de MapInfo
  • eclateurDXF_V9, pour importer des données depuis un fichier CAD (.DXF)
  • ExportDXFAttributs pour exporter des entités ArcGIS avec leur attributs vers un format DXF.

Cette liste n'est pas exhaustive, et sera agrandie par la suite.

L'extension payante Data interoperability permet de communiquer entre les formats propriétaires d'ArcGIS et de nombreux autres, dont notamment le format Edigeo.

    5. Autres logiciels

De nombreux logiciels gratuits ou payants améliorent l'interopérabilité entre les logiciels de SIG.
Les principaux logiciels dont il sera question dans ce chapitre sont :

        OGR2OGR

Cet outil est contenu dans l'application en ligne de commande FWTools. Il permet de traduire les données dans bon nombre de formats. Notamment :

  • ESRI Shapefile"
  • "TIGER"
  • "MapInfo File"
  • "GML"
  • "KML" (Google Earth)
  • "PostgreSQL"

L'outil s'utilise en ligne de commande. Il convient donc de bien en connaitre la syntaxe qui, si elle paraît aride au premier abord, se révèle d'un grande simplicité à l'usage.
Cette page explique dans le détail le fonctionnement d'OGR2OGR.

Une autre ressource est le site du projet SIGLE (Système d'Information Géographique LibrE). L'installation y est clairement expliquée, et des exemples de commandes facilitent grandement les premiers contacts avec OGR2OGR.

Enfin, des exemples sont fournis dans cette FAQ même, à chaque paragraphe traitant d'échanges de données possibles avec OGR2OGR.

        QGIS

Ce logiciel de SIG, depuis sa version 0.8, intègre certaines fonctions de Grass (LA référence en matière de logiciels de SIG gratuits).

Un de ses plugins permet notamment d'importer des données provenant de shapefiles dans des bases de données PostGreSQL/PostGIS. Il est ensuite possible d'exporter les même données traduites en PostGreSQl/PostGIS vers des formats compréhensibles par Grass.

        MapInfo

A noter le Traducteur Universel de Mapinfo qui permet notamment de transformer des fichier TAB en SHP et inversement.

Auteur : Vince

Dans ArcCatalog, barre d'outils "Outils ArcView 8.x"

Cette procédure se réalise en deux étapes : une conversion en couverture ArcInfo, puis en shapefile ou classe d'entités de géodatabase.

  • Première étape : Sélectionner le fichier E00 dans ArcCatalog, et choisir la commande "E00 vers Couverture"
  • Deuxième étape : Clic droit sur la couverture nouvellement créée (ArcCatalog), "Export vers shapefile (unique ou multiple)", ou "Export vers Géodatabase (unique ou multiple).

Note : Les outils "E00 vers TIN OU quadrillage OU table Info) sont aussi disponibles.